Le sommeil

Cela fait déjà quelques temps que je voulais vous parler du sommeil, de ses bienfaits et de ce qui peut contribuer à une bonne nuit de sommeil. Un adage dit « C’est pendant la journée que nous préparons notre nuit. »

Il me semble essentiel de vous présenter les phases métaboliques et les cycles du sommeil pour que vous puissiez mettre en place une hygiène de vie adaptée à votre physiologie et votre quotidien. Il est tellement important de privilégier un sommeil de qualité !

COMPRENDRE LE SOMMEIL

Pendant la nuit, le système nerveux végétatif reprend tout ses droits : le mental est au repos et le laisse tranquille. Lorsque nous sommes éveillés, le mental peut prendre beaucoup de place (selon si nous avons un tempérament anxieux ou si nous sommes plus dans la tête ou encore si nous exerçons du sport en excès). La conséquence : notre système nerveux végétatif est ralenti ou coupé dans son activité de digestion, d’assimilation, d‘élimination et de recharge.

Au niveau métabolique
Il y a quatre phases métaboliques pendant le sommeil :

  • 1. Phase de digestion (d’où l’importance de dîner tôt et léger) : cette vague commence vers 21h (tout dépend de l’heure à laquelle vous terminez votre repas)
  • 2. Phase d’élimination : commence vers 22h. C’est la phase durant laquelle nos émonctoires sont sollicités pour nettoyer notre corps.
  • 3. Phase de régénération ou réparation : débute vers 23h. C’est une phase dite anti-carencielle. Elle permet de minéraliser notre organisme. Si ces carences minérales ne sont pas comblées. Elles peuvent être révélées par des caries dentaires, chute de cheveux, ongles ramollis, ralentissement de la cicatrisation...
  • 4. Phase de recharge nerveuse ou encore appelée recharge neuro-endocrinienne ou vital.
    Cette phase se déroule à partir de 1h du matin. Il reste donc la fin de la nuit pour recharger nos accus et se réveiller en forme le matin. Le pic de recharge nerveuse se situe entre 6h et 7h du matin, d’où l’intérêt de se coucher tôt pour atteindre ce pic avant que le réveil ne sonne.
    Le corps physique est entouré d’un corps vital ou aura. Pendant le sommeil, ce corps vital se recharge et se gonfle. Nous avons besoin de cette énergie vitale pour capter le prana, les biotons (ou ions négatifs), support de nos hormones et de notre influx nerveux. Si cette recharge est mal effectuée ou insuffisante, vous aurez au réveil une sensation de fatigue, de lassitude, d’indisposition physique et intellectuelle. Votre système immunitaire sera affaibli, et en ce moment il est primordial de le chouchouter.

Au niveau des cycles du sommeil

L’endormissement prend environ 10 à 20 minutes suivant les individus. Le cerveau passe en ondes alpha. Vient ensuite le vrai endormissement, vous êtes alors en ondes thêta et vous avez un sommeil léger sans rêve. Lors du sommeil profond, voire très profond, les ondes du cerveau passe en ondes delta, c’est-à-dire très lentes.
En sommeil paradoxal, le cerveau passe en onde bêta (état de veille). Cette phase ne devrait être que de courte durée. Le cerveau en a besoin pour effectuer sa désintoxication : si elle est forte, le sommeil peut être accompagné de rêves. Cette phase de sommeil paradoxal se retrouve au cours de chaque cycle (4 à 6 suivant les dormeurs et leur état de santé). Les personnes ayant un mauvais sommeil restent dans ce sommeil léger sans vraiment passer en sommeil profond. Ce cycle dure entre 1h30 et 2h. Quand le sommeil est de bonne qualité, les temps en sommeil paradoxal sont plus courts et les plongeons en sommeil profond sont plus intenses.

La durée du sommeil va dépendre de votre capacité à entrer dans le sommeil profond rapidement ou non. Les personnes qui plongent rapidement et intensément dans ce sommeil profond n’auront besoin que de 5h à 6h de sommeil par nuit. Alors que pour les personnes qui oscillent entre le sommeil paradoxal et le sommeil profond, ou restent dans le sommeil paradoxal, auront besoin de plus d’heures de sommeil (entre 10h à 12h par nuit).

En médecine chinoise, chaque méridien reçoit une énergie constante (elle fluctue en fonction d’un certain nombre de paramètres, notamment le stress).
Chaque méridien est privilégié durant une période de deux heures. On dit qu’ils sont en période de recharge.
Pendant la nuit, certains organes sont également en période de recharge.

  • Entre 23h et 1h : la vésicule biliaire
  • Entre 1h et 3h : le foie
  • Entre 3h et 5h : les poumons
  • Entre 5h et 7h : le gros intestin

Nous constatons que les organes en recharge la nuit sont principalement ceux du système digestif. Si le repas du soir ou de la journée ont été trop riches ou trop copieux, ou que le stress a entravé le processus de digestion, ces organes, au lieu de se reposer, vont devoir être actifs pour digérer. Le temps d’élimination, de réparation et de recharge en sera d’autant réduit.
Si ce phénomène se produit ponctuellement, le corps arrivera à le gérer.
Mais si ce phénomène arrive plusieurs fois par semaine ou tous le jours, vous comprendrez qu’à un moment, une fatigue voire un épuisement du système va s’opérer encrassant la machine. Tout cela risque de développer un terrain propice aux maux et maladies.

Intérêts et bienfaits du sommeil :

  • Permettre au corps de recharger ses accus.
  • Procéder à la réparation des tissus altérés,
  • Combler nos carences
  • Nettoyer, filtrer le sang et les autres humeurs (lymphe, sérum intra et extra cellulaire)
  • « Digestion » des émotions fortes vécues durant le journée, par les rêves ou cauchemars

Conseils naturopathiques pour un sommeil de qualité

La frugalité et l’exercice éloignent le mauvais sommeil et les insomnies.

  • Se coucher à partir de 22h, les heures de sommeil avant minuit comptent DOUBLE ! Alors pourquoi s’en priver ?
  • Une bonne lecture, une relaxation ou médiation, ou un moment câlin avec son amoureux (se) sont les meilleures activités avant le coucher.
  • Manger léger le soir : potage et fruits seulement, pas de protéines animales le soir.
  • Le dîner doit être pris au moins 1h30 à 2h avant le coucher.
  • Éliminer les excitants à partir de 17h : café, thé, tabac, soda, alcool.
  • Pratiquer au moins une heure d’exercices de plein air par jour (marche active, biokinésie, vélo, etc.)
  • S’endormir avec les pieds chauds
  • Passer de l’eau fraîche sur les jambes lorsque vous avez une sensation d’impatience dans les jambes.
  • Mettre une bouillotte tiède sur le foie et les reins pendant 10 minutes avant d’aller se coucher.

En phytologie

  • Prendre un bain chaud accompagné d’huile essentielle d’oranger (4 gouttes) + de mandarine (4 gouttes) + de bergamote (4 gouttes) + de basilic (4 gouttes) avec une base pour le bain (type huile pour le bain ou base soluble pour huile essentielle) d’une valeur d’une cuillère à soupe.
  • Masser le plexus solaire avec l’huile essentielle de marjolaine au coucher
  • Prendre une goutte de camomille romaine, sous la langue, au coucher (pour les réveils nocturnes avec difficulté d’endormissement)
  • En infusion : Valériane (avant minuit) et passiflore (après minuit),
  • Eschscholzia (pavot de californie) en teinture mère,

En ce qui concerne l’endormissement difficile, un vrai rituel du sommeil ou du coucher est primordial.
Profitez de ce moment de la journée pour vous relaxer, relâcher toutes les tensions, mettre les soucis de la journée de côté. Focalisez-vous sur ce qui vous fait du bien : un bon livre, une belle musique qui vous entraîne dans des rêves éveillés, un bon bain ou un rituel de mise en beauté pour le sommeil, une diffusion d’huiles essentielles dans la chambre (mandarine, ravintsara et petit grain bigarade, à mélanger en parts égales dans un flacon de 10ml).

J’aime repenser à ma journée et me féliciter des choses que j’ai accomplies. Ainsi sur ce que j’aurais pu mieux faire pour que je l’intègre et que je fasse mieux la prochaine fois. Je le fais sans culpabilité (au maximum). Je le prends comme un feedback, comme une possibilité de m’améliorer chaque jour.
J’aime également gratifier tous ces petits moments qui m’ont mis de la joie dans le cœur. En focalisant mon regard sur le positif, j’entraîne mon cerveau à voir le positif autour de moi, je l’entraîne comme un muscle et cela participe aussi à la loi d’attraction. Je crée le film mental positif que j’ai envie de voir. Attention, je ne vous parle pas de mettre les œillères de candide. Non, non, au contraire, je suis bien lucide sur ce qui se joue en moi et autour de moi. Mais je m’entraîne à voir la situation sous différents angles pour ne plus être sous l’emprise du film que projette mon mental. Car oui, nous avons tous le meilleur réalisateur au monde en nous : notre MENTAL. La méthode Zéro mental m’a vraiment permis de prendre conscience que nous sommes hypnotisé par lui mais que nous avons aussi la capacité de nous en libérer !

Exercice du jour : préparez-vous un rituel cocooning pour le coucher.

Pour les grands fatigués ou insomniaques (physiquement ou nerveusement) une cure de sommeil s’impose. Bain chaud aux huiles essentielles (vu ci-dessus) tous les soirs pendants deux semaines. Une monodiète (suivi par un professionnel ou un praticien de santé naturopathe) ou un jeûne peuvent avoir de vrais effets bénéfiques sur votre sommeil et votre physiologie.

Conclusion :
Un sommeil de mauvaise qualité peut entraîner une mauvaise nutrition, un état dépressif, une insuffisance émonctorielle. Si vous avez un mauvais sommeil ne culpabilisez pas. L’important aujourd’hui c’est que vous connaissiez les enjeux d’un mauvais sommeil et que vous ayez une piste pour inverser la tendance.
Mettez en place les conseils que je vous ai proposés. Faites-les au moins pendant trois semaines (plus longtemps si le problème est de plus longue durée). Soyez patient(e), le problème s’est installé progressivement sans que vous vous en rendiez vraiment compte. Le problème peut mettre autant de temps à se solutionner ! Plus vous agirez pour avoir un sommeil de qualité, plus le temps de résolution du problème sera réduit. Si vous souhaitez que je vous accompagne pour retrouver un sommeil de qualité en mettant en place une hygiène de vie adaptée à votre physiologie et votre quotidien et/ou en levant des traumatismes ou croyances qui vous empêchent de vous laissez aller dans les bras de Morphée. Vous pouvez prendre un rendez-vous mes coordonnées sont accessibles ici

Éviter au maximum les somnifères qui ont plus tendance à aggraver la situation qu’autre chose. Ils ont certains effets secondaires notamment celui de l’accoutumance.

Livre « Ma bible des huiles essentielles » de Danièle Festy, édition Leducs.
Livre n°37 « premiers troubles, premiers secours » de P.V Marchesseau, collections les incontournables de la Naturopathie »
Livret n°55 « L’insomnie » de P.V Marchesseau, collections les incontournables de la Naturopathie »